10 raisons de pratiquer le yoga

J’ai découvert le yoga par hasard en accompagnant une amie à son cours. Ca m’a vraiment plu. J’ai senti que ça me faisait vraiment beaucoup de bien et me suis dit que derrière ces effets agréables, il devait y avoir une connaissance extraordinaire du corps, du mental et du souffle. C’est ce qui m’a donné envie de continuer à le pratiquer et ensuite de l’enseigner. Mais au delà du ressenti, je voudrais vous citer quelques raisons objectives de pratiquer le yoga.

1 – Le yoga nous met dans un état de pleine conscience

Selon Patanjali, l’auteur du Yoga Sûtra (Traîté de Yoga), le yoga c’est l’orientation des activités du mental. Quand nous sommes en état de yoga, nous sommes plus conscients. Le mental est orienté et joue son rôle d’instrument au service de la conscience. Dit plus simplement, une séance de yoga, c’est un exercice de pleine conscience.

On pratique des exercices physiques (âsana) en pleine conscience, en observant leur effet sur notre corps et sur notre respiration. Et lorque nous sommes pleinement conscients, nos actions ont tôt ou tard un effet bénéfique.

2 – C’est un moment où on s’occupe entièrement de soi

Pour notre équilibre psychologique, il est capital de s’accorder chaque jour un moment rien que pour soi. Ca n’a rien d’égoïste au contraire. Pour pouvoir aimer les autres, il faut d’abord apprendre à s’aimer soi-même et à prendre soin de soi. La pratique est donc un moment où on prend soin de soi, de son corps, de son mental et on s’accorde un moment seul avec soi-même pour voir ce qui est fondamental pour nous. Ca nous aide ensuite à être beaucoup plus efficace dans la vie quotidienne.

3 – La posture (âsana) pratiquée de façon dynamique fait circuler l’énergie

Souvent, les postures de yoga sont pratiquées de façon statique (on prend une posture et on la tient). Mais, même dans ce cas, on devra effectuer une série de mouvements pour aller de la posture de départ (par exemple la posture debout), vers une posture d’arrivée (la pince debout: plié en deux, au niveau des hanches, les mains au sol), en passant par une variante de la posture du palmier (debout, bras levés, talons au sol). Chaque posture a donc son enchaînement (la  séquence de mouvement qui permet d’y entrer et d’en sortir). On fera donc cet enchaînement au moins une fois, si on veut simplement prendre une posture et la tenir. Mais on peut aussi répéter plusieurs fois cet enchaînement sans rester dans la posture pour s’échauffer. Le dynamique prépare le statique et fait circuler l’énergie. C’est aussi très bon pour la santé, car notre corps est d’une certaine façon fait pour bouger. En ce moment précisément, une assurance maladie en a fait le thème de son slogan publicitaire: « Mal de dos, le bon traîtement c’est le mouvement ».

4 – Les postures statiques assouplissent ou tonifient le corps et le purifient

Souvent on pense que ne pas bouger, c’est ne rien faire. On dit même parfois « Maintenant, on bouge » en pensant qu’il est temps de devenir plus actif. Mais paradoxalement, dans une pratique de yoga, le travail le plus intense se fait dans les postures statiques. On tient une posture, comme une armée tient une position. Certaines postures exigent un effort physique important pour être tenues (des contractions musculaires isométriques) et tonifient le corps. Dans les postures d’assouplissement, le fait de tenir la posture permet d’étirer certains muscles en laissant les muscles antagonistes se relâcher. Plus on reste, plus ils se relâcheront et plus l’étirement sera intense. Selon la tradition du yoga, le travail statique purifie le corps.

5 – Les techniques respiratoires du yoga (prânâyâma) augmentent  la concentration et la stabilité psychologique

Les yogis ont observés que la respiration reflète nos états psychologiques.  Lorsqu’on est calme et concentré, la respiration devient plus longue et plus régulière. Ceci a été vérifié par des expériences menées dans le domaine psychologique et théâtral. A chaque émotion correspond un rythme respiratoire. Et tant qu’on reste dans ce rythme, on ne peut pas changer d’état émotionnel. Le phénomène fonctionne en sens inverse. Si j’adopte le rythme respiratoire qui correspond à cette émotion, je rentre dans cette émotion. Le rythme respiratoire proposé dans le yoga (une respiration longue et régulière dans laquelle l’expiration est toujours égale ou supérieure à l’inspiration et avec de petites pauses après l’inspiration et l’expiration) correspond à l’émotion « amour-amitié » et induit un etat psychologique calme et concentré.

6 – Pratiqué correctement, le yoga est excellent pour le dos

Les postures de yoga agissent sur les muscles les plus profonds du corps, les muscles posturaux, des muscles qu’on utilise tous les jours sans même s’en apercevoir (notamment ceux qui contrôlent les positions du bassin et de la colonne vertébrale). Elles ont toutes un effet particulier sur la colonne et sont classées en fonction de cet effet (flexion, extension, torsion, compression, étirement). Certaines postures agissent particulièrement sur les muscles para-vertébraux et les tonifient. En effet un des objectifs de yoga est d’être capable d’être parfaitement à l’aise dans au moins une posture assise avec le dos parfaitement droit. Cette posture doit être suffisamment confortable pour pourvoir y rester un certain temps et pratiquer des exercices respiratoires ou de méditation sans se préoccuper du corps. Ceci suppose une certaine souplesse des hanches et une colonne en parfait état à la fois souple et tonique.
Par ailleurs, les exercices de yoga, pratiqués en pleine conscience permettent d’être plus conscients des positions du bassin et de la colonne et d’adopter une posture debout ou statique favorable à la colonne vertébrale. En effet, beaucoup de problèmes de dos sont dus à une manque d’équilibre entre les différentes chaînes musculaires et à des positions incorrectes du bassin et du dos.

7 – Le Yoga est considéré actuellement comme une des meilleures méthodes anti-stress

Le stress est incontestablement la maladie de notre époque et c’est logique car notre époque se caractérise par une évolution de plus en plus rapide et donc de nombreux changements.. En effet, le stress est selon Hans Selye le syndrôme d’adaptation au changement. Tout changement est donc facteur de stress. Et Patanjali, l’auteur du Yoga Sutra, l’avait déjà remarque plus de deux siècles avant Jésus-Christ: « Pour le sage, tout est douleur parce que nous sommes soumis au conflits nés de l’activité des trois qualités fondamentales et à la douleur inhérente aux changements, aux habitudes, aux regrets ». Et le yoga propose un moyen: le discernement. C’est lui qui permet une meilleure adaptation aux changements et donc une réduction du stress. Le prânayâma permet de réduire l’anxiété générée par les changements. Par ailleurs, dans le monde actuel, de plus en plus rapide et de plus en plus complexe, on se sent facilement dépassé et impuissant. Confrontés à une situation stressante, nous pouvons l’affronter, la fuir ou se sentir impuissants et rester sans rien faire. Cette troisième situation est la plus stressante. C’est pourquoi le yoga insiste sur l’importance d’agir et nous propose le « Yoga de l’action » : agir le mieux possible en portant son attention sur la qualité de l’action plus que sur les résultats. En effet, nous ne pouvons pas contrôler les résultats mais nous pouvons modifier nos actions. Et il y a toujours quelque chose à faire. Nous pouvons  agir dans notre zone d’influence. Le discernement nous permet de voir sur quoi nous pouvons agir et on peut déjà commencer par son corps et sa respiration grâce à une pratique de yoga.

8 – Le matériel nécessaire pour le yoga est très simple, peu coûteux et respectueux de l’environnement.

Pour pratiquer le yoga, pas besoin d’accessoires coûteux et énergivores. Il suffit d’un tapis sur lequel on peut s’étendre de tout son long et d’un coussin ou un petit banc pour la posture assise de fin de séance.

9 – Le yoga vous rend plus autonome

La pratique du yoga vous permet de prendre soin de votre corps et votre mental par vous même. On peut pratiquer le yoga en salle dans un cours collectif. Mais en suivant un programme de cours individuels totalement personnalisé, vous pouvez apprendre à pratiquer chez vous de façon autonome. Après un certain temps, vous n’aurez plus besoin de cours pour pratiquer sauf pour renouveler votre pratique ou répondre à des problèmes plus spécifiques.

Par ailleurs, on constate souvent que les personnes qui pratiquent le yoga depuis un certain temps paraissent plus jeunes que leur âge. En effet le yoga, vous permet aussi de vivre plus longtemps en meilleure santé et donc en gardant une meilleure autonomie et donc une meilleure qualité de vie.

10 – Le yoga, en vous aidant à vous recentrer, vous permet de voir ce qui est vraiment important pour vous

Les techniques de yoga, on l’a vu, développent la concentration et la discrimination. Assez curieusement, on constate après un certain temps que la pratique du yoga nous permet de prendre du recul par rapport aux situations. La vie est une grande improvisation, un brouillon définitif. C’est une oeuvre d’art que nous créons en temps réel. Pour renouveler son inspiration, un musicien improvisateur doit ponctuer sa musique de moments silencieux sinon il risque de jouer de façon mécanique. Il en est de même pour nous, nous avons besoins de moments où nous déconnectons, où nous nous recentrons, pour faire le point sur nos valeurs prioritaires et vivre d’une façon plus créative et plus enrichissante. Le yoga peut nous les procurer.

 

2 réponses sur “10 raisons de pratiquer le yoga”

    1. Bonjour Valérie,
      Oui vous pouvez copier mon article en citant mon nom.
      Dans ce cas merci de m’indiquer la référence de votre publication.
      Bien à vous.
      Pierre Courtejoie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *